FR DE EN

Particularités

En dépit de tous les clichés, le Luxembourg possède autre chose que des banques ainsi que des cigarettes et de l’essence bon marché, à savoir une vie (multi-) culturelle très active!

La création théâtrale qui a toujours été très dynamique au Luxembourg a connu au cours des dernières décennies, un développement sans précédent. En quelques années, le Luxembourg est devenu une plate-forme dont le paysage théâtral international ne peut plus se passer. La compétence et l'engagement des directeurs de théâtre – que ce soit dans le secteur privé ou public –, la professionnalisation des métiers de la scène ainsi que la volonté des décideurs publics de soutenir le théâtre, a enrichi l'offre théâtrale de manière considérable.

Ci-après se trouve un bref aperçu de quelques particularités qui caractérisent la création théâtrale luxembourgeoise. Des informations détaillées sur l’histoire du théâtre au Luxembourg peuvent être trouvées dans les publications "A propos du Théâtre au Luxembourg" (édité par le Service information et presse du gouvernement luxembourgeois, 2007).
 

Multilinguisme

Les langues employées sur scène au Luxembourg sont traditionnellement l'allemand et le français. Depuis quelques années, c’est aussi le luxembourgeois, la langue du pays, que l’on entend de plus en plus souvent sur scène. Malgré son orthographe uniforme (depuis 1974) et son statut de langue nationale (depuis 1984, par décret) et de langue administrative (avec l’allemand et le français), le luxembourgeois reste, dans son utilisation quotidienne, davantage une langue parlée qu’une langue écrite. Comme plusieurs metteurs en scène luxembourgeois, dont en particulier la jeune génération, ont suivi leur formation dans des pays anglo-saxons, on peut également assister à de plus en plus de pièces en langue anglaise et cela tant dans les théâtres des grandes villes (Luxembourg et Esch-sur-Alzette) que dans les centres culturels régionaux. Le multiculturalisme de la société luxembourgeoise (environ 44,5 % d'étrangers) permet même que des pièces en d'autres langues (par exemple italien, néerlandais, polonais) enrichissent régulièrement les programmes des théâtres.
 

Genres

Tous les soirs, le public des théâtres luxembourgeois a le choix entre une multitude de spectacles intéressants. Bien que le pays soit très petit, le programme des théâtres est extrêmement varié et diversifié. Beaucoup de théâtres et de centres culturels luxembourgeois proposent à leur public différents genres de théâtre en un même endroit à savoir le théâtre parlé, la danse, le théâtre musical (opéra, opérette, comédie musicale) ainsi que des spectacles pour jeune public. Certaines institutions se sont spécialisées dans un genre précis ce qui se traduit dans les programmes. Cela concerne surtout les genres du théâtre francophone et germanophone, le théâtre pour jeune public ainsi que la danse. Par ailleurs, il existe au Luxembourg des groupes indépendants, sans salle, qui sortent des chemins battus en réalisant des projets interdisciplinaires ou en cherchant des idées de spectacle et de représentation insolites. Selon l'orientation de la structure, les programmes peuvent inclure également des projets littéraires, par exemple des rencontres avec des auteurs, des lectures thématiques ou des festivals. Dans les centres culturels, le programme est souvent complété par des spectacles musicaux, des expositions et des conférences.
 

Productions

Pour un pays de 537.000 habitants et d’une superficie de 2586 km2, le Grand-Duché présente une concentration exceptionnelle d'institutions culturelles dans le domaine du théâtre et de la danse. Malgré la petite taille du pays ou bien en raison de celle-ci – et grâce à la facilité de créer des réseaux professionnels qui en découle – l’activité théâtrale au Luxembourg est foisonnante. Ce sont effectivement les productions luxembourgeoises ainsi que les coproductions avec d’autres pays qui occupent la première place dans les programmes des théâtres, suivies étroitement par les spectacles invités de l’étranger.

Des partenaires importants pour les productions théâtrales luxembourgeoises sont avant tout les centres culturels régionaux qui sont répartis à travers tout le pays. Souvent, un spectacle fête sa première à Luxembourg-Ville avant de partir en tournée chez un ou plusieurs centres culturels dans les différentes régions. Dans les grandes structures des centres urbains comme Luxembourg-Ville et Esch-sur-Alzette, ce sont principalement des spectacles étrangers ainsi que des coproductions internationales qui sont au programme. Or, ici les frontières sont moins évidentes, car les grandes structures sont elles aussi des producteurs et la création théâtrale luxembourgeoise ne saurait se passer d’elles. La même chose vaut pour les théâtres privés de la capitale, pour la plupart des structures plus petites. Ceux-ci montent principalement leurs propres productions et coproduisent des pièces de théâtre de groupes indépendants.
 

Intermittents

L’une des caractéristiques du milieu théâtral luxembourgeois est l’absence d’ensembles engagés de manière fixe au sein des théâtres. Ni dans le domaine de la danse, ni dans le secteur théâtral, les artistes ne travaillent avec des engagements permanents. Au Luxembourg, les métiers des arts de la scène s’exercent avec le statut "d’intermittent". Cela signifie qu'un artiste, un metteur en scène ou un scénographe a un contrat uniquement pour la durée d'une production. Ce système donne une grande liberté d’action à l’artiste mais elle le fragilise aussi car il est obligé de passer d’un projet temporaire à un autre. La situation professionnelle des artistes au Luxembourg est fixée dans la "Loi concernant a) le statut de l'artiste professionnel indépendant et l'intermittent du spectacle b) la promotion de la création artistique".