FR DE EN

La Compagnie du Grand Boube

 


Lorsqu’ils terminent leurs études à Bruxelles, au début des années 2000, Carole Lorang & Mani Muller forment déjà un couple de créateurs expérimentés, celui-ci dans l’écriture, la poésie et la vidéo, celle-là en jeu dramatique et mise en scène. De leur complicité avec la comédienne Bach-Lan Lê-Bà Thi naît alors une série de projets de théâtre explorant la notion d'univers intérieur dans un espace donné. En 2004-2005 le trio est rejoint par Peggy Wurth (créatrice costumes) et Jérôme Varanfrain (comédien).

Forts de leurs formations, expériences et affinités, ils fondent la Compagnie du Grand Boube, qui, se considérant avant tout comme une association européenne, met résolument en avant sa volonté de travailler avec des artistes de diverses origines et cultures. Par ailleurs, le syntagme, qui juxtapose le français "compagnie" et "Boube", nom propre inventé, à la sonorité plutôt allemande*, renvoie aux rapports avec le Luxembourg, à la fois pays d’origine (ou d’adoption) des membres de la compagnie et entité culturelle ambiguë et provisoire, insérée entre deux grands voisins bien définis, durables et influents.

Aucun art ne s'apparie mieux au Luxembourg que le théâtre qui, comme on le sait, est le lieu par excellence de l’ambiguïté et du provisoire: la scène génère et abolit des identités, l’effet de réel illusionne et désillusionne, ouvrant grand la porte à l’exploration de notre part d’ombre.

Depuis 2007, la compagnie est basée à Luxembourg, où elle travaille notamment avec le Grand Théâtre et le CarréRotondes, tout en continuant à élaborer des projets avec ses partenaires de France et de Belgique.

Le nom de la compagnie est une allusion à l'enfance, où plongent, d’une part, les racines de la création, d’autre part, celles des inconscients personnel et collectif; le nom est aussi un clin d’œil à cette humeur espiègle associée à "l’immaturité", thème clé hérité de Witold Gombrowicz, un auteur de référence.

 

{* Il existe en allemand un nom commun « Bub(e) », qui signifie « gamin, fripon, jeune homme »}

 

Source: plurio.net